Cherry Stable

Bienvenue au Haras des Cerisiers, petit membre. (:
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STEEL DRUM; TDO & BOY

Aller en bas 
AuteurMessage
Encre
A D M I N E ~ E N C R E
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 30/07/2011

Info Cavalier.
Galop :
Points cavaliers:
0/0  (0/0)
Chevaux:

MessageSujet: STEEL DRUM; TDO & BOY   Jeu 26 Avr - 7:59



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Informations

Âge : 5 ans
Race : Trotteur d'Orlov
Sexe : Etalon
Robe : Grise

Propriétaire : C.S
Liens :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Caractère

Magnifique étalon, Steel Drum est un cheval très gentil et docile. Il a une jolie tête expressive et de très belles allures souples et légères. Mais également beaucoup de charisme et de présence. Respectueux de son cavalier, Steel est un amour. Au box, il ne demande que des câlins. Ne croyez pas qu'il est sexiste, mais il préfère les femmes aux hommes. Il aime leur instinct maternelle et doux. Plutôt enfantin et joueur, il aime bien vous faire des farces. Attention quand même à lui donner un minimum d'éducation. Par contre avec lui, il faudra de la motivation. Monsieur préfère rester au chaud et se faire dorloter plutôt que d'aller travailler. C'est un gros flemmard, vous l'aurez vite compris. Bonne chance pour lui donner le goût du travail.


Photos


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Encre le Mer 23 Mai - 21:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherryhorse.forumactif.com
Axelle.

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 25/04/2012

Info Cavalier.
Galop :
Points cavaliers:
4/100  (4/100)
Chevaux:

MessageSujet: Re: STEEL DRUM; TDO & BOY   Jeu 26 Avr - 9:08

    « Arrivée. »
    Découverte, jeudi 26.

    Je descendis de ma voiture, le cœur battant. Ma mère pausa une main encourageante sur mon épaule, je pouvais lire dans ses pensées « va y ma fille, fonce ». Je me levai, m'appuyant sur mes jambes encore tremblante. Un nouveau centre équestre, sans doute un nouveau départ. Depuis la mort de mon ancien cheval j'avais tout quitté, tout, en plus de mon ancien centre-équestre. Ça n'avait pas été facile mais c'était le meilleur moyen pour oublier le mal constant. Je fermai la lourde portière de la peugeot bleue, soulevant une vague de sable. Je fermai quelques secondes les yeux ; croyant que cette vague allait atteindre mon visage. Je les rouvris progressivement, et découvris un énorme bâtiment rectangulaire : sans doute l'écurie. Je me dirigeai vers ce bâtiment, orné de pierres taillés dans du sable dur. C'était magnifique, et chaleureux. Je poussai la grande porte entre-ouverte, et sursauta à l'entente d'un hennissement. Je ne m'étais pas trompée d'endroit.

    « Il y a quelqu'un ? »

    Une petite pancarte était collée sur le mur, m'indiquant le club-house. Je me dirigeai en cette direction, et entrai dedans. Il y avait deux sacs posé, mais personne, toujours personne. Je commençai à croire que ce n'était pas le bon centre-équestre. Je m’apprêtai à sortir quand j'entendis une voix. C'était la directrice, qui m'accueillait. Mes lèvre s'ouvrirent, montrant mes dents fraîchement brossée, j'étais contente. Je serrai la main de la jeune femme, elle avait des cheveux éclatants. Elle m'expliquait le règlement, mais je ne l'écoutais que d'une oreille, bien trop occupée à regarder un cheval au loin dans son box. Je le pointai du doigt, le regard interrogateur. Je m'avançai en sa direction, j'étais sûre que c'était lui, le cheval que j'allais aimé. Ça se voyait, ça se sentait. Je le dévisageai complètement : il était gris tacheté, un physique peu commun, légèrement rondouillard. Je pouvais lire sur l'ardoise à moitié effacée « Steel Drum, trotteur orlov, 5 ans, étalon ». Ces quelques mots me suffisaient largement à me convaincre que c'était lui, ma future monture. Je poussai le loquet de son box, me faufilant à l'intérieur. La directrice me regardait avec attention, je sentais son regard sur moi. Je lui souris, tout en caressant l'incroyable tête du trotteur. Il n'en avait vraiment pas le physique, je n'aurais jamais pu deviner. Je déposai en plus de ça un baiser sur son encolure, et ressortis, contente de ce que je venais de trouver. C'était lui et pas un autre ; je le sentais. Je ressortis de son box et pris le amas de brosse qui était posé dans mon sac rond. J'en sortis une étrille américaine, ainsi qu'une brosse douce, pour finaliser le pansage. Je posai les brosses dans la mangeoire encore vide, et lui passai mon licol plat.

    « Allez, un petit pansage ne fait de mal à personne. »

    Je pris mon étrille américaine, et commençai doucement à brosser sa robe grise. Je pouvais décoller mes yeux des siens, il était tout simplement impressionnant, et très agréable aux soins. Je déplaçai mon étrille vers ses flancs, que je chatouillai doucement avec le bout de mes doigts. Mon ancien cheval adorait ça, il en était fou. Je chassai ces pensées de ma tête, et me focalisai sur sa croupe, que je nettoyai en un coup d'étrille américaine. Je balançai cette brosse à l'autre bout du box, et me munis finalement de la brosse douce. Je la passai sur les membres, ainsi que toutes les parties que je n'avais pas fait tout à l'heure. Je finis par vérifier l'état de ses sabots, direction les prés. Je pris la longe, et exerçai une pression pour le faire sortir de son box. Steel se débattis, ne voulant pas sortir. Je réussis finalement à mettre ses pieds dehors, lui faisant comprendre qu'il allait au pré.

    ( près )
    Nous rentrions du pré, tout deux, côté à côté. C'était un cheval vraiment fantastique. Je caressai son encolure, et le remis dans son box. Il était aussi heureux que moi, du moins, il en avait l'air. Je sortis mon appareil photo et le posai contre un muret, rapidement. Le retardateur était enclenché, un sourire se lisait sur mes lèvres. Bim. Le flash était sorti, notre premier jour avait été immortalisé. Je déposai un baiser sur son encolure, et le menai de nouveau vers son box, la nuit été légèrement tombée depuis le temps qu'il été allé au pré. Je ne voulais pas le travailler dès le premier jour, non. Je flattai son encolure et refermai le box derrière moi, sa portion de granulés l'attendait. Je lui souris, et passai mes doigts entre les barreaux du box pour atteindre son naseau, que je chatouillai doucement.

    « Bisous, poney. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Encre
A D M I N E ~ E N C R E
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 30/07/2011

Info Cavalier.
Galop :
Points cavaliers:
0/0  (0/0)
Chevaux:

MessageSujet: Re: STEEL DRUM; TDO & BOY   Jeu 26 Avr - 9:22

« Steel Drum apprécie cette première visite dans son box. Il te trouve gentille, mais n’est pas encore conquis.Tu as respecté son caractère, et lui t’as respecté. Reviens le voir et peut-être quelque chose commencera à se tisser entre vous. »

Santé & Soins +4
Moral +5
Confiance +2

Pour cette première visite, je t’offre 4 points et te remercie d’être passé voir le loup. (:


Dernière édition par Encre le Sam 28 Avr - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherryhorse.forumactif.com
Axelle.

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 25/04/2012

Info Cavalier.
Galop :
Points cavaliers:
4/100  (4/100)
Chevaux:

MessageSujet: Re: STEEL DRUM; TDO & BOY   Ven 27 Avr - 12:26

    « Seconde visite. »
    Soins, vendredi 27.

    J'arrivai deux heures en avance au haras des Cerisiers, deux heures avant mon cours particulier. Je voulais pouvoir m'occuper de Steel Drum si jamais je ne le montais pas, pourtant, ce n'était pas l'envie qui me retenait de monter sur son dos et de partir en balade. Je descendis de la voiture et adressai un chaleureux « au revoir » à ma mère, qui m'avait conduit ici comme je le voulais. Le chemin, je le connaissais maintenant par cœur, même si j'avais passé moins de vingt-quatre heures dans ce merveilleux endroit. Le box du bel étalon était tout au fond, l'avant dernier, pour être précise. Je longeai la première rangée, seule, comme toujours. C'était très familial ici, mais encore peu peuplé. Je n'avais encore croisé personne, sauf Encre, la directrice.

    « Steely ? Je suis là, mon beau. »

    J'ouvris doucement le box en poussant le loquet qui émit un bruit atroce. Je me bouchai les oreilles, et tirai un bon coup dessus, faisant sursauter un cheval à côté. Une grimace se dessina sur mon visage, mais finit par disparaître quelques secondes plus tard. Il était là, en face de moi, ce beau trotteur. Je posai une main douce sur son chanfrein, ainsi qu'un baiser. J'avais tendance à m'attacher aux montures, surtout quand je n'avais qu'eux pour conter tout mes petits secrets. En effet, je n'avais pas énormément d'amis depuis mon déménagement, j'étais toujours seule... l'ambiance de ce centre-équestre ne me changeait donc pas trop. Pourtant je mourrais d'envie de rejoindre des gens, de partager des choses avec eux, oui. Mais ça ne se passait pas toujours comme ça, et je m'en rendais compte.

    Steel Drum me donna gentiment un petit coup de tête. Je lui souris, et m'approchai de son dos pour venir le masser circulairement. Je malaxai son garrot, dessinant de petits cercles, jouant avec la pression de mes paumes et de mes doigts. Je finis par me déplacer vers la croupe, où je tapotai doucement le gros amas de muscle qu'était le bel étalon gris. Nous allions maintenant faire un petit pansage, et peut être aller brouter un petit peu. Je me dirigeai vers la sellerie, où j'avais installé mon casier. Il était remplis, remplis de souvenirs en tout genre et de matériel inutile. Je passai la clé dans la serrure et tournai deux tours de poignet, j'y pris mon sac et refermai rapidement le gros tas de fer. Je longeai une nouvelle fois les box et arrivai à hauteur du box du concerné. Je jetai un regard bref à me montre, qui indiquait qu'il me restait seulement une heure et demie pour m'occuper de Steel et de préparer mon autre monture pour mon cours. Je n'étais encore pas aller voir le tableau des cours, je voulais me consacrer seulement à mon trotteur. C'était seulement la deuxième fois que je venais m'en occuper mais j'étais hautement conquise par ses attitudes, son physique et son caractère.

    « Que tu es mignon. »

    Je pris ma première brosse et commençai à nettoyer sa forte encolure. Le moment du pansage était un moment que j'adorais énormément, ça nous rapproché, le cheval et moi. Je faisais de longs mouvement amples, je faisais tout pour qu'il se sente bien. Steel Drum me repoussa du nez, et me fit des câlins. J'aimais les chevaux comme ça, attachant. Mon ancien cheval était comme ça, avant. Avant que tout ne change bien sûr. Je me déplaçai jusqu'à son dos, et je décrivais maintenant des mouvements circulaires avec mon étrille en plastique. L'étalon n'était pas très chatouilleux et je pouvais utiliser tout un tas de brosses. Il n'était pas sale, je vérifiais en même temps si tout était correct au niveau de la santé. Je finis par reposer ma brosse, et pris un bouchon pour enlever les derniers poils d'hiver qui finissaient tout juste de tomber. Je n'aimais pas ça, touts ces poils qui tombaient, qui se glissaient sous les ongles ou bien entre les doigts. Je frottai mes mains contre mon pantalon et finis par éternuer tellement il y avait de poussière dans ces écuries.

    Le pansage finis, j'allai maintenant l'emmener brouter un petit peu au bord de l'écurie. Je fermai le box et me dirigeai dehors, à l'extrémité du toit pour vérifier le niveau de l'herbe. Il y en avait pleins, je savais que mon étalon allait se plaire. Je repris la direction du box, que j'ouvris délicatement et lui passai le premier licol qui me venait sous la main. Mon casier n'était pas encore remplis et mes licols étaient dans les cartons qui n'étaient pas encore défait. Je le sortis de son box, effectuant une petite pression sur la longe. Steel Drum refusa, couchant les oreilles en arrière. Je ne savais pas pourquoi mais il ne voulait jamais en sortir, jamais. Je sortis une carotte de ma poche, et la lui tendis. Il fit quelques pas, nous finissions pas sortir du box tous deux, après plusieurs minutes de batailles. SI jamais je le montais, je devrais venir bien une demie-heure à l'avance pour arriver à l'heure !

    « Allez viens petit chenapan ! »

    Je ris doucement, nous étions enfin sortis. Je pense qu'il venait de comprendre que nous n'allions pas travailler, seulement se détendre un peu comme hier. Je l'arrêtai sur la plaquette d'herbe, le laissant fourrer sa tête dans les fines pousses de verdure. Je me laissai moi aussi aller, posant délicatement ma longe sur le dos du trotteur au physique plutôt trapu. Je fermai mes yeux, me laissant aller par le souffle de ma monture et le bruit des dents qui claquent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Encre
A D M I N E ~ E N C R E
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 30/07/2011

Info Cavalier.
Galop :
Points cavaliers:
0/0  (0/0)
Chevaux:

MessageSujet: Re: STEEL DRUM; TDO & BOY   Sam 28 Avr - 8:47

« Steel commence à vraiment aimer tes visites. Il est heureux de ce pansage. »

Santé & Soins +6
Moral +6
Confiance +3

Pour cette visite, je t’offre 5 points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherryhorse.forumactif.com
Axelle.

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 25/04/2012

Info Cavalier.
Galop :
Points cavaliers:
4/100  (4/100)
Chevaux:

MessageSujet: Re: STEEL DRUM; TDO & BOY   Mer 6 Juin - 19:15

    « Les jours, les secondes & les mois. »
    Soins, mercredi 06.

    Le cœur lourd, la tête basse, le regard triste, je me dirigeai patiemment vers le box de mon petit protégé, premier cheval que j'avais rencontré ici. J'étais couverte de honte. Que m'arrivait-il ? J'avais l'impression de m'écarter de ce que j'aimais, de ce qu'il me restait. On m'avait toujours appris à me battre, à garder la tête haute, à vivre comme tout le monde. Mais j'avais toujours cette impression, que la vie me voulait du mal. Nobody me manquait, il me manquait comme jamais et sa disparition si soudaine n'avait rien arrangé. Je voulais le voir, car je ne pensais qu'à lui, jour et nuit. Mon deuil n'était pas fait, je m'en rendais enfin compte.

    Une larme roula délicatement contre ma joue rosée. Triste était le seul adjectif capable de me décrire à cet instant précis. Pourquoi étais-je comme ça ? Pourquoi avais-je délaissé ce centre-équestre que je commençais réellement à apprécier ? Vêtue de mon pantalon d'équitation je me dirigeai vers le box de Steel Drum, mon étincelle, mon Drumy, mon Steely. C'était le seul cheval encore capable de me rendre heureux, oui, le seul. Le seul depuis la disparition de Nobody du moins.

    J'arrivai enfin à hauteur du box en bois, où j'avais dernièrement accroché un petit cœur, grossièrement colorié. Un sourire illumina mon visage, j'étais comme transformée à la vue de ce magnifique trotteur. Je ne l'avais encore jamais monté, je ne l'avais encore jamais sorti du box pour aller travailler. J'avais seulement passé du temps à ses côtés, à le gratouiller, à lui faire des massages, à lui procurer du bien être. Il me détendait. Il avait cette façon d'être attachant qui me redonnait un peu plus à chaque fois la joie de vivre, et je ne pouvais pas le remercier autant. C'était bien le seul, et c'était de lui dont j'allais maintenant m'occuper.

    Je poussai doucement le loquet du box, calmement. À vrai dire je ne savais pas trop comment réagir. M'approcher, ou pas ? J'hésitai enfin à faire un petit pas et caressai son petit bout du nez qui venait se balader dans mes poches. Personne n'avait du s'occuper de lui récemment vu qu'il était carrément dégoûtant. Sa robe était salie par l'urine, il était jaune, marron, gris cendré... un arc-en-ciel de crasse. Je ris. C'était la toute première fois depuis que je n'étais pas venue au haras des Cerisiers, je m'en rendais maintenant compte.

    Je sortis du box et me dirigeai rapidement vers la sellerie, où j'allais sûrement trouver de quoi brosser le bel étalon. Pas le temps de le monter, aujourd'hui j'allai m'occuper de plusieurs des chevaux de l'annexe et de l'écurie. Motivée ? Oh oui je l'étais. Rien de mieux qu'un bon mercredi pour passer son après-midi dans une activité que l'on apprécie. Je souriais, je dansais, je sautais en l'air... ma mère serait vraiment heureuse de me voir comme ça ; j'en étais persuadée. J'attrapai deux petites brosses qui allaient me servir à lui faire son pansage du jour. Je ne pouvais pas venir régulièrement, les chevaux ne devaient pas compter sur moi pour avoir une belle relation. D'un air mélancolique, je me redirigeai vers le petit carré où Steel Drum avait l'habitude de passer ses journées.


    « Tu vas être content mon beau, tu vas voir. »

    Je me mis au niveau de son épaule et calai correctement l'étrille en plastique, qui -en mouvement circulaire- allait me servir à nettoyer un petit peu la robe souillée de l'étalon. Je commençai à gratouiller, levant plusieurs touffes de poil. Cela se voyait qu'il n'avait pas encore reçu de visite à part la mienne. Le haras des Cerisiers n'était pas encore bien connu, et peu de cavaliers avaient l'habitude de peupler ces terres. Je déposai un petit baiser sur la partie que je venais de nettoyer tout en continuant de frotter les autres avec frénésie. Petit à petit la robe du bel étalon commençait à s'éclaircir, mais surtout à s'embellir. Il était magnifique. Son seul défaut était la feignantise que le rongeait chaque jour. Nous devions être pareil, alors. J'avais toujours la flemme de tout faire, d'aller à l'école, ou bien même faire mes devoirs. Je m'enfermai toujours dans mon petit monde, à l'abri de tout. Mais aujourd'hui je n'avais pas la flemme de m'occuper de mes loulous.

    Je reposai toutes les brosses, et me munis cette fois ci du cure-pieds. Un petit soin des sabots n'allait faire de mal à personne. Le haras des Cerisiers était désert, nous n'entendions que les chevaux hennir. Je me baissai, tout en m'appuyant sur le membre peu utilisé de Steel Drum. Cure-pieds contre la fourchette, j'enlevai toute la poussière de la sole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Encre
A D M I N E ~ E N C R E
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 30/07/2011

Info Cavalier.
Galop :
Points cavaliers:
0/0  (0/0)
Chevaux:

MessageSujet: Re: STEEL DRUM; TDO & BOY   Mer 6 Juin - 21:29

« Tu lui avait vraiment manqué, il commençait à déprimer. Il t’aime vraiment celui là »

Santé & Soins +7
Moral +5
Confiance +5

Pour cette visite, je t’offre 4 points.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cherryhorse.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STEEL DRUM; TDO & BOY   

Revenir en haut Aller en bas
 
STEEL DRUM; TDO & BOY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Hang drum un truc de ouuufff!!!
» [Maison] Steel Lady House par Chae-Pereira
» [Série de meubles] Steel Tool par Noon Studio
» [Mobilier] Gamme STEEL chez DOCKS
» [Table] Steel Table by FREEDY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cherry Stable :: Les Ecuries :: L'Ecurie.-
Sauter vers: